l’Orpaillage dans le Niger supérieur au Mali

média

La présente étude traite de l’activité d’orpaillage traditionnel. La recherche a été menée dans la portion malienne du haut Niger, précisément dans le cercle de Kangaba. Cette partie du fleuve Niger est devenue à partir de 2012 la destination pour des milliers d’individus qui, une fois sur place, s’adonnent de façon effrénée à un orpaillage mécanisé, avec pour seul objectif le profit économique.

Dans le contexte actuel d’amenuisement des ressources du fleuve, de décentralisation et de fragilisation de l’autorité de l’Etat, il nous est paru opportun de mettre en exergue, d’une part les avantages d’une telle activité sur le plan socio-économique, et d’autre part tous les risques en termes d’environnement et de tensions sociales autour du fleuve Niger et de ses ressources. L’étude a permis de caractériser l’orpaillage dans ses dimensions technique, démographique et socio-économique ; d’identifier les principaux facteurs qui le favorisent ; de faire une analyse des acteurs et des enjeux. L’orpaillage à de nombreux impacts positifs, mais elle est aussi porteuse de nombreux risques en termes d’environnement et de tensions sociales. Enfin la recherche anticipe sur le dilemme que pose une telle activité pour un Etat politiquement et économiquement fragile comme le Mali à savoir quelle dimension privilégier entre l’économique et l’environnemental.

Author: Baba Faradji N'DIAYE

Type: Manuel

l_orpaillage_dans_le_haut_niger_Mali.pdf